Quand on plonge à l’air, avec la pression nous devenons un peu comme une bouteille de champagne… Les différents gaz qui composent notre air (78% d’azote, 21% d’oxygène et 1% de gaz rares) se dissolvent dans notre organisme. Et comme vous avez pu le deviner, c’est azote qui va nous poser quelques problèmes.

Et bien l’ADD ou « Accident de décompression » est l’élimination anarchique d’azote dans l’organisme (imaginez vous un peu la bouteille de champagne que l’on débouche trop brusquement, en moins puissant) liée à une remontée trop rapide (décompression trop rapide) du à un non respect des paliers de décompression et/ou un profile anormal de plongée.
Cet accident peu subvenir avant le retour en surface, à la sortie de l’eau ou même plusieurs heures après (jusqu’à 12h après la sortie de l’eau). C’est d’ailleur pour cela que vous voyez très souvent les plongeurs faire la bringue jusqu’à tard le soir. Ce n’est pas tellement que le plongeur soit festif. Mais c’est un moyen de ne pas perdre son binôme de vue tout en s’occupant un peu. 😉

Quoi qu’il en soit, ne perdez jamais de vue que votre binôme peu subir un ADD bien après sa remontée et qu’il ne faut pas hésiter à prévenir ou agir dès que vous  vous apercevez (prévenir, même en cas de doute, votre guide de palanquée), pour vous même ou pour lui, des signes suivants :

  • Sensation d’extrême fatigue.
  • Démangeaisons cutanées.
  • Douleurs articulaires.
  • Incapacité d’uriné (surtout après quelques bières)
  • Ou tout signes bizarres et surtout inhabituels.

Attention, il ne faut pas non plus devenir parano…
Mais pour éviter tout risque le mieux, même si ça n’empêche pas le risque à 100%, c’est de respecter les règles de sécurité (Elles n’existent pas pour rien) :

  • Respectez votre vitesse de remontée
  • Maitrisez vos paramètres de plongée
    • Profondeur maxi
    • Durée de plongée
    • Pas de profil de plongée anormal
  • Remonter avant les 50bars sur votre bouteille ou l’un de vos binômes, car en remontant il n’est pas question d’économiser son air. Pour expulser l’azote qui s’est dissous dans votre corps, il est important de bien respirer pour évacuer l’azote.

Pour finir voici les facteurs favorisants les ADD :

  • Age
  • Obésité
  • Fatigue (très important, ne pas hésiter à annuler un plongée si vous vous sentez trop fatigué)
  • Stress, anxiété (Un des facteur les plus important même si vous respecter les règles de sécurité)
  • Effort (dans et hors de l’eau)
  • Froid (Vous voyez pourquoi l’on vous dit qu’il ne faut pas attendre de signalez que vous avez froid)
  • Mauvaise condition physique
  • Tabac, Alcool, Drogue et médicaments
  • La déshydratation (Buvez de l’eau avant vos plongées. Non pétillantes)

Bon, que ça ne vous empêche pas de passer de bonnes plongées…
La plongée sous-marine est considérée comme un sport et ce n’est pas pour rien. Même si c’est un sport merveilleux !

[slider title= »Conduite à tenir face à un ADD »]

La procédure de secours est d’une urgence absolue (protéger, alerter et secourir), afin que la victime soit prise en charge par les services médicaux adaptés

Protéger : il est important d’éviter un sur-accident à la victime de l’ADD. C’est adaptés.
pour cela il faut :

  • sécuriser la zone, en rangeant et en immobilisant les objets
  • maîtriser les vas et viens autour de l’accidenté
  • abriter l’accidenté des intempéries et du froid.

Alerter : émettre un message par téléphone (le 15) ou VHF (canal 16) le plus clair et précis possible (lieu, nombre de victimes…). Mais il faut aussi prévenir les autres palanquées pour quelles remontent.

Secourir :

  • Administrer de l’oxygène à 100% :
    • débit 15 litres/minute en inhalation si conscient,
    • en insufflation si inconscient.
  • Réhydrater si conscient :
    • eau ou jus de fruit 1 litre/heure (petites prises).
  • Proposer de l’aspirine :
    • 500 mg maximum pour un adulte (si pas d’allergie).

Il est important de remettre aux secours tous les paramètres de la plongée (ils récupérerons aussi son ordinateur de plongée) en remplissant la « Fiche d’évacuation d’un plongeur accidenté » comme indiqué dans le code du sport 2012.[/slider]

 

[wpdm_file id=1 title= »true » desc= »true » template= »facebook drop-shadow lifted » ]
Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*